Mairie de Saint-Savinien-sur-Charente (17)

Histoire de la ville

Situé en bordure du fleuve Charente, dans un méandre formé par un affleurement de roches calcaires, Saint-Savinien-sur-Charente est l'une des cités les plus pittoresques de la Saintonge Romane.
La ville est une étape incontournable sur la route des canons et des tonneaux !

Présentation

Le nom de la commune proviendrait d'un évêque de Sens, du nom de Sabianianus, qui aurait été martyrisé vers 250 de l'ère chrétienne, puis canonisé par l'église. À l'époque des grands pèlerinages du Moyen-Âge, ses reliques auraient été déposées mystérieusement dans le monastère des Augustins.

Au début du XIIIème siècle, une nouvelle église paroissiale fut construite sur les hauteurs de la ville et qui a porté le nom de Saint-Savinien, d'où l'origine du nom de la Commune.

C'est pendant la période gallo-romaine que la commune commença à être occupée, de nombreux éléments, comme un hypocauste (four), ont été retrouvés à proximité de l'église paroissiale.

De plus, les carrières de pierres, dont l'exploitation était faite de manière quasi-industrielle par les romains, montrent que Saint-Savinien occupait une place importante à cette période.

Depuis 1274, un port est reconnu à Saint-Savinien. Puis c'est au cours du XVIIIème siècle que le trafic fut très dense grâce aux bateaux contenant des marchandises diverses et variées (eau-de-vie, bois, blé, pierres, sel, vin…). Toutes ces marchandises étaient acheminées dans la région ou dans toute la France (notamment en Bretagne) ou bien encore à l'étranger. Durant cette période, la commune fut appelée « Saint-Savinien le Port ».

Saint-Savinien était sur le domaine du Seigneur de Taillebourg. Lui et le prieur contrôlaient l'activité commerciale du port, prélevaient des droits sur le débarquement de marchandises et avaient le droit de justice sur les habitants.

La croissance de Saint-Savinien est aussi due à l'exploitation des carrières de pierre, dont le plein développement a eu lieu au XVIIIème et au XIXème siècle. À cette époque, cette activité faisait vivre de nombreux foyers car on construisait beaucoup, et les besoins en pierre étaient donc très importants. L'exploitation des carrières, qui cesse en 1914, est remplacée par la culture de champignons à l'intérieur des galeries souterraines.

C'est dans les années 1930 que cette activité cessa.

L'histoire de Saint-Savinien-sur-Charente s'articule, au XIXème siècle, autour du développement de l'activité de la pêche. Considérée comme la capitale de la pêche fluviale en Charente, elle était réputée pour la pêche des "patagaux", moules perlières d'eau douce. La Charente offrait également une quantité de poissons comme de civelles appelées dans la région, pibales, ou encore des anguilles.

À la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle, une politique d'aménagement et d'embellissement de la ville est lancée par la municipalité. Ainsi Saint-Savinien-sur-Charente s'est dotée d'une halle (1865), d'une école de garçons (1880), et d'une école enfantine (1902).

Longtemps dominée par l'agriculture, aujourd'hui, Saint-Savinien-sur-Charente est devenue un lieu de vie apprécié et un pôle touristique en rapport direct avec le fleuve, l'eau et la pierre.


Liste des liens de la page